Essai sur les fondements d'un droit international de la personne humaine juridique

Essai sur les fondements d'un droit international de la personne humaine juridique

AUTEUR(S) : Isabelle MOINE-DUPUIS

Livraison

25,00 €
25,00 €

Disponible

Cet ouvrage constitue une tentative de dégager les prolégomènes d’une normativité interne et internationale, apte à exprimer la personne humaine au coeur d’un univers juridique mondialisé et principalement axé autour des valeurs marchandes. Le droit peut en effet développer une pensée spécifique sur la personne, tournée vers un devoir-être dont l’élément essentiel est la relation au monde et à autrui.

Dans cette perspective, des normes peuvent se fonder sur l’intériorité de l’être humain, sur un plan d’égalité ontologique. Il importe de protéger la personne face aux risques d’appropriation de ses manifestations diverses (éléments du corps, données personnelles, création…) et de destruction de son cadre d’expression (environnement en premier lieu). Mais afin d’éviter que cette protection finisse par perdre tout sens au regard des impératifs dominants (en particulier liés à la mondialisation économique), un travail sur sa justification est aujourd’hui nécessaire : ce qu’est la personne humaine en réalité ne va plus de soi, et le droit, comme les autres sciences, peut agir en vue d’une redécouverte des aspirations profondes de l’être humain, pour y répondre de mieux en mieux.

LexisNexis - CREDIMI

Editeurs diffusés

Aôut 2014

N/A

N/A

210x150

9782711021369

Livre

  • Etudiants : 1er cycle
  • Etudiants : 2/3ème cycle

Cet ouvrage constitue une tentative de dégager les prolégomènes d’une normativité interne et internationale, apte à exprimer la personne humaine au coeur d’un univers juridique mondialisé et principalement axé autour des valeurs marchandes. Le droit peut en effet développer une pensée spécifique sur la personne, tournée vers un devoir-être dont l’élément essentiel est la relation au monde et à autrui.

Dans cette perspective, des normes peuvent se fonder sur l’intériorité de l’être humain, sur un plan d’égalité ontologique. Il importe de protéger la personne face aux risques d’appropriation de ses manifestations diverses (éléments du corps, données personnelles, création…) et de destruction de son cadre d’expression (environnement en premier lieu). Mais afin d’éviter que cette protection finisse par perdre tout sens au regard des impératifs dominants (en particulier liés à la mondialisation économique), un travail sur sa justification est aujourd’hui nécessaire : ce qu’est la personne humaine en réalité ne va plus de soi, et le droit, comme les autres sciences, peut agir en vue d’une redécouverte des aspirations profondes de l’être humain, pour y répondre de mieux en mieux.

LexisNexis - CREDIMI

Editeurs diffusés

Aôut 2014

N/A

N/A

210x150

9782711021369

Livre

  • Etudiants : 1er cycle
  • Etudiants : 2/3ème cycle