Antoine Loisel

Antoine Loisel

Avocat du roi (1536-1617)

AUTEUR(S) : Jean-Luc A. Chartier

Livraison

30,00 €
30,00 €

Disponible

 Antoine Loisel est certainement l’une des plus illustres gloires de l’ordre des avocats, et indiscutablement son premier historien. Sa vie est le reflet de la société française pendant les guerres de Religion, l’une des plus grandes crises qu’ait traversées la France.

Avocat du roi, Antoine Loisel a occupé les fonctions les plus élevées de la magistrature et, dans le cours de sa longue carrière qui embrasse toute la seconde moitié du xvie et le commencement du xviie siècle, il a été mêlé aux grands événements de l’histoire de France.

Si Antoine Loisel est légitimement célèbre parmi les juristes et plus particulièrement parmi les avocats dont il a édicté le véritable code, si ses ouvrages l’ont classé parmi nos plus éminents jurisconsultes, sa renommée n’a pas dépassé le cercle assez restreint de ceux qui ont étudié sérieusement l’histoire, la littérature et le droit.

Il était justifié qu’après celle du grand Cujas soit publiée une biographie inédite d’Antoine Loisel, l’un des piliers de la construction du droit français.

En juriste clairvoyant, Antoine Loisel s’est attaché tout spécialement à l’étude du droit coutumier. La multiplicité des coutumes en France, leurs divergences sur de nombreux points rendaient nécessaire de mener une réflexion sur la question. Antoine Loisel entreprit de dégager un « droit français », un droit « universel » : en rédigeant ses
Institutes coutumières, publiées en 1607, il désirait que les coutumes soient « enfin [réduites] à la conformité, raison et équité d’une seule Loi ».

Le mouvement initié par Antoine Loisel inspirera largement Cambacérès et Portalis lors de l’élaboration du Code civil, promulgué en 1804.

L'auteur :

Avocat à la cour, spécialisé en priopriété intellectuelle, mais aussi historien du droit et de la justice, Jean-Luc. Chartier est l'auteur de travaux sur les grands juristes français qui ont forgé nos institutions judiciaires.

Il à ainsi publié une biographie du chancelier d'Aguesseau, pour laquelle il a obtenu le grand prix Gobert de l'Académie française. Auteur du meilleur ouvrage jamais écrit sur Portalis, il s'est vu couronné par l'Académie des sciences morales et politiques. Son Maupeou, préfacé par Jean Foyer, lui a valu le prix du Palais littéraire.

Le dernier ouvrage publié par Jean-Luc A.Chartier, sur Cujas, préfacé par Pierre Mazeaud, est un livre de  référence pour l'étude de la survie du droit romain dans les droits contempirains et sa pénétration dans le droit francais. 

Préface d’Yves Gaudemet, membre de l’Académie des sciences morales et politiques

LexisNexis

Hors collections

Juin 2019

1

205

158x240

9782711031733

Livre

  • Tout public

 Antoine Loisel est certainement l’une des plus illustres gloires de l’ordre des avocats, et indiscutablement son premier historien. Sa vie est le reflet de la société française pendant les guerres de Religion, l’une des plus grandes crises qu’ait traversées la France.

Avocat du roi, Antoine Loisel a occupé les fonctions les plus élevées de la magistrature et, dans le cours de sa longue carrière qui embrasse toute la seconde moitié du xvie et le commencement du xviie siècle, il a été mêlé aux grands événements de l’histoire de France.

Si Antoine Loisel est légitimement célèbre parmi les juristes et plus particulièrement parmi les avocats dont il a édicté le véritable code, si ses ouvrages l’ont classé parmi nos plus éminents jurisconsultes, sa renommée n’a pas dépassé le cercle assez restreint de ceux qui ont étudié sérieusement l’histoire, la littérature et le droit.

Il était justifié qu’après celle du grand Cujas soit publiée une biographie inédite d’Antoine Loisel, l’un des piliers de la construction du droit français.

En juriste clairvoyant, Antoine Loisel s’est attaché tout spécialement à l’étude du droit coutumier. La multiplicité des coutumes en France, leurs divergences sur de nombreux points rendaient nécessaire de mener une réflexion sur la question. Antoine Loisel entreprit de dégager un « droit français », un droit « universel » : en rédigeant ses
Institutes coutumières, publiées en 1607, il désirait que les coutumes soient « enfin [réduites] à la conformité, raison et équité d’une seule Loi ».

Le mouvement initié par Antoine Loisel inspirera largement Cambacérès et Portalis lors de l’élaboration du Code civil, promulgué en 1804.

L'auteur :

Avocat à la cour, spécialisé en priopriété intellectuelle, mais aussi historien du droit et de la justice, Jean-Luc. Chartier est l'auteur de travaux sur les grands juristes français qui ont forgé nos institutions judiciaires.

Il à ainsi publié une biographie du chancelier d'Aguesseau, pour laquelle il a obtenu le grand prix Gobert de l'Académie française. Auteur du meilleur ouvrage jamais écrit sur Portalis, il s'est vu couronné par l'Académie des sciences morales et politiques. Son Maupeou, préfacé par Jean Foyer, lui a valu le prix du Palais littéraire.

Le dernier ouvrage publié par Jean-Luc A.Chartier, sur Cujas, préfacé par Pierre Mazeaud, est un livre de  référence pour l'étude de la survie du droit romain dans les droits contempirains et sa pénétration dans le droit francais. 

Préface d’Yves Gaudemet, membre de l’Académie des sciences morales et politiques

LexisNexis

Hors collections

Juin 2019

1

205

158x240

9782711031733

Livre

  • Tout public